Protection spirituelle de la femme enceinte : comment faire ?

Donner la vie est à la fois un privilège et un défi.

Lorsqu’elle tombe enceinte, la femme devient un être très fragile aussi bien physiquement que spirituellement.

Si les soins de santé, la bonne alimentation et un bon suivi médical peuvent l’aider à tenir sur le plan physique, il ne faut pas non plus oublier de prendre soin du côté spirituel.

Protection spirituelle de la femme enceinte comment faire

Protection spirituelle de la femme enceinte, comment faire ? Découvrons !

Faire appel au saint patron des femmes enceintes

Les fidèles catholiques maîtrisent parfaitement les avantages à faire appel à un saint patron.

Un saint patron est un homme ou une femme qui au cours de son existence a eu à consacrer toute sa vie ou une partie de sa vie au service du Dieu d’Israël.

En fonction des différentes œuvres qu’il a eues à faire, on finit par le rattacher à une cause, à un groupe de personnes ou à un lieu.

C’est ainsi que pour les femmes enceintes, le saint patron est saint Gérard.

Ce rédemptoriste italien a été canonisé en 1904 par le Pape Pie X.

Il fut et continue d’être considéré comme un bel exemple pour tous les frères de toutes les communautés religieuses.

Il a été désigné saint patron des accouchements, des enfants à naître, des femmes enceintes, des mères et du mouvement pro-vie.

Réciter des psaumes

Aucun chrétien n’ignore la force spirituelle des psaumes de David.

Souvent utilisés pour se protéger du mal, ils interviennent également pour la protection spirituelle de la femme enceinte.

Cette fois-ci, ils ne sont pas réservés qu’aux catholiques, mais à tous les chrétiens, qu’il s’agisse des protestants ou des évangéliques.

Le psaume 128 est particulièrement recommandé aussi bien pour la femme que pour l’enfant qu’elle porte.

Celle-ci doit le réciter au réveil et avant de dormir.

Elle peut aussi l’inscrire sur un parchemin afin de l’avoir sur elle partout où elle passe.

Cette prière la protège de toutes les formes d’accidents et la destine à un accouchement heureux.

Rédiger une prière

La vraie prière est celle qui vient du cœur, a-t-on l’habitude de dire.

La femme enceinte est la seule qui sait ce par quoi elle passe au cours de sa grossesse.

Elle peut ainsi décider de ne pas se référer à un saint patron ou à un psaume quelconque en rédigeant elle-même une prière adressée à l’être suprême en qui elle croit ou à la chose en laquelle elle croit.

Dans cette prière, elle peut faire part de ses appréhensions, mais aussi de ses vœux d’être protégée et d’être facilement délivrée.

Elle fera cette prière tous les matins, elle appellera la santé sur son enfant et sur elle-même.

Elle peut même y joindre son partenaire, les prières sont plus efficaces pour un couple lorsqu’elles se font à deux.

Utiliser l’hématite et la tourmaline noire

L’hématite est une pierre très ancienne utilisée encore par les Amérindiens.

Elle apporte de la puissance à la femme et l’empêche d’être fatiguée au cours de sa grossesse.

Elle la purifie et l’éloigne par la même occasion de tout esprit mauvais ou de toute sensation destructrice.

La femme enceinte est donc moins stressée, plus détendue.

Quant à la tourmaline noire, elle est également très puissante comme pierre de protection énergétique.

C’est l’idéal pour se protéger des fausses couches et accoucher en toute sérénité.

Elle est formée d’un cristal qui protège le chakra de cœur ou de base de la femme enceinte.

La tourmaline noire protège aussi la maison où habite cette dernière.

Elle ne peut par conséquent plus être attaquée par un danger psychique ou physique.

La femme enceinte peut la porter sous forme de collier, l’insérer ou en faire un bracelet qu’elle gardera sur son bras ou dans sa chambre à coucher.

En somme, la future maman porte en elle la vie.

La vie est précieuse et en même temps très fragile.

Grâce aux prières et à des objets naturels comme les pierres, elle peut être efficacement protégée et facilement délivrée.


Articles connexes :

Mantak Chia et sa formation Chi nei tsang (massage chi des organes internes)